Spiritual Princess - T 12

Spiritual Princess 12

Tandis que Midori s’apprête à révéler le lourd secret qui lui pèse depuis tant d’années, Akihime attend avec angoisse la pleine lune qui achèvera sa transformation… Heureusement, elle peut compter sur Shun et les Kenzoku, qui refusent de la laisser sombrer dans la voie des tengu. Le lien et les sentiments qui unissent la princesse à son ami d’enfance seront-ils assez forts pour contrecarrer le destin ?

Avis

Une lecture sympathique avec le dernier tome de Spiritual Princess, c'est d'ailleurs le meilleur tome de la série et la conclusion est particulièrement réussie. Le côté folklorique est bien exploité pour notre plus grand plaisir, c'est d'ailleurs ceci qui rend ce shojo différent des autres romances scolaires. 

Akihime a toujours voulu mener une vie normale d'humaine mais le dernier affrontement avec l'ancêtre de Takeru a accéléré sa transformation et la conduit peu à peu vers la voie des tengu et cela l'effraye. Elle devient peu à peu une amatsu-kitsume, ayant une forme mi-humaine, mi-renard. La prochaine pleine lune risque de la métamorphoser complètement. Peut-elle aller contre son destin ? Doit-elle renoncer à ses sentiments pour celui qu'elle aime et qui a toujours était à ses côtés ? Lui-même est-il prêt à la laisser partir ? Pourra-t-il la protéger bien qu'il ne soit qu'un simple humain ? Heureusement ils ne sont pas seuls. Eisuke, Momiji, Takeru, tous les Kenzoku et même le son père, le tengu Kôtoku, leur apportent leur aide... 

Les personnages ont beaucoup évolués depuis le début de la série. Un secret bien gardé est révélé par Midori qui se confie à son petit ami Yukari au début du tome et nous ne l'avons pas vu venir ! Mais c'est très intéressant de voir que rien n'est laissé au hasard. De son côté, Shun a énormément évolué, il est prêt à se battre, ses paroles et ses actes vont déterminer l'avenir d'Akihime. Les liens profonds qui existent entre tous les personnages, principaux comme secondaires, ne cessent de se resserrer. Aucun ne veut abandonner Akihime, et chacun fera son maximum pour trouver une solution même si cela doit prendre des décennies...

Graphiquement les traits sont soignés. Le découpage des planches est efficace, les scènes d'action s'enchainent lors du combat contre les mauvais tengu. Les scènes du passé, du présent et de l'avenir sont bien maîtrisées. C'est bien rythmé. Les visages des personnages sont expressifs et nous comprenons bien les sentiments de chacun (mélancolie, détermination, peur...).

Cette série s'est bonifiée au fil des tomes surtout à partir du tome 4 et nous avons pris plaisir à découvrir cet univers riche autour du folklore japonais mêlant habilement une romance scolaire et la tranche-de-vie. Si vous aimez le folklore japonais, n'hésitez pas à la découvrir !

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 24 novembre 2019.

Editeur

Kazé

Merci aux Editions Kazé pour cette lecture en service presse.