Slam Dunk - T 7

Slam Dunk 7

Lors des présélections pour le tournoi interlycées, Shôhoku se heurte violemment à Shôyô, 2e du dernier tournoi départemental. Akagi, Mitsui, Miyagi, Rukawa et Hanamichi sont en difficulté en début de match face au lycée qui possède le plus redoutable potentiel de tout le département.

Avis

Le tome 7 de Slam Dunk est entièrement consacré à un match très intense qui nous passionne à chaque instant.

L’équipe Shôhoku affronte l’équipe de Shôyô lors des présélections pour le tournoi interlycées. Leur adversaire est redoutable puisque cette équipe a déjà beaucoup d’expérience et fait office de favori. La tension est palpable à chaque mouvement des joueurs. Contrairement à ce qu’ils pensaient, l’équipe de Shôhoku ne se laisse pas faire et se montre coriace. L'équipe de Shôyô est par conséquent obligée de jouer sérieusement. Son capitaine Fujima, qui est également l’entraineur de l’équipe, doit entrer sur le terrain. Les choses sérieuses commencent alors !

Les personnages ne cessent d'évoluer. Chacun va être poussé à mettre ses capacités en action. Les joueurs de grandes tailles sont d’autant plus importants sous le panier et Sakuragi va ainsi montrer son talent pour les rebonds, ce qui en surprendra plus d’un ! Par contre, vu qu’il est encore débutant, il enchaine les fautes au risque d’être expulsé. Akagi, le capitaine et pivot de l’équipe, est très motivé d’autant qu’il a conscience du niveau de ses coéquipiers. Peut-être qu’avec cette nouvelle équipe et ces rookies, il y a une chance d’atteindre l’interlycée. Rukawa ne cesse de progresser et de démontrer ses talents. Miyagi est toujours aussi talentueux bien qu’il avait dû arrêter le basket un temps comme Mitsui. Bien que les joueurs aient quelques faiblesses, ils parviennent à se dépasser pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Par contre, vu qu’ils ont du caractère, ce n’est pas toujours évident à gérer…

L’histoire prend un tournant important à partir de ce tome. Sakuragi commence à prendre le basket au sérieux, ce n’est plus seulement pour attirer le regard de la jolie Haruko, ni pour rivaliser avec Rukawa, il fait des efforts pour se rappeler les conseils qu’il a reçu lors des entrainements. Plus il joue, plus un changement s’opère en lui. Un « génie » serait-il vraiment en train de faire ses preuves ? Par contre, il reste toujours impulsif mais cela fait son charme.

L'humour est toujours présent, la rivalité entre Sakuragi et Rukawa ne peut que nous faire rire que ce soit dans les vignettes ou dans leurs répliques. Même sur le terrain, ils ne peuvent s’empêcher de se défier. C’est une lecture très drôle, vous ne pourrez pas vous empêcher de rire de certaines situations et expressions des visages des joueurs. 

Il y a de nombreuses explications techniques (tir en feuille morte, interception, règle des 30 secondes, etc...) ce qui est très intéressant pour la novice en basket que je suis.

Graphiquement, c'est dynamique, le match est bien mis en scène. Le découpage des planches est efficace. Les mouvements des joueurs sont maitrisés. C’est très bien rythmé et nous parvenons rapidement à la fin du tome tellement nous sommes plongés dans le match.

Slam Dunk devient de plus en plus addictif, nous passons un bon moment de lecture qui nous permet également de rire.

Note : 4.5/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 30 janvier 2020.

Editeur

Kana

Merci aux Editions Kana pour cette lecture en service presse.