Seraph of the end - Glenn Ichinose - Roman 3

Seraph of the end Glenn Ichinose roman 3
Voici l’histoire des événements qui ont mené à la fin du monde.

Glenn Ichinose est issu d’un clan sans importance et est la cible de moqueries. Mais, depuis qu’il est au service du puissant Kureto Hiragi, le futur chef du clan Hiragi et par extension de l’ordre des Démons impériaux, l’atmosphère autour de lui a changé de façon déconcertante.

Après leur combat au zoo d’Ueno contre une chimère, un cavalier de l’Apocalypse, Glenn et Shinya ont décidé de rencontrer la secte des Cent Nuits pour glaner des informations. Le lieu du rendez-vous était censé être secret, et pourtant quelqu’un l’a appris ! Le lendemain, Glenn est convoqué par Kureto…

Avis

Voilà j’ai enfin lu le T 3 du roman Seraph of the End Glenn Ichinose la catastrophe de ses 16 ans. La sortie récente de l’adaptation manga du roman aux éditions Kana me pousse à rattraper mon retard dans la lecture des romans, je vais donc enchaîner avec la lecture des T 4 à 6 qui m’attendent depuis longtemps dans ma pile à lire. Je n’ai pas envie de me faire spoiler par la version manga...

Cette lecture est un pur plaisir pour les fans de la série Seraph of the End comme moi. Le roman complète bien le manga Seraph of the End et l’animé, il apporte des explications qui ne sont pas présentes dans les adaptations. C’est intéressant de voir l’évolution des personnages, que ce soit dans leurs relations ou dans leurs rivalités.

Nous avons des révélations très intéressantes sur Shinya et son enfance, sur les raisons qui l’ont poussé à intégrer le clan Hiragi, sur sa relation avec Mahiru et sa rivalité avec Glenn. Peu à peu, le futur chef du clan Ichinose s’habitue à avoir Shinya, Mito et Norito à ses côtés en plus de ses deux gardes du corps Sayuri et Shigure. Même s’il reste encore froid vis à vis d’eux et continue de dire qu’ils ne sont pas amis, il découvre que cela peut être sympa de s’amuser en jouant ensemble au shôgi. Ce petit moment de détente sera certainement de courte durée vu les événements qui s’annoncent.

Un autre personnage que nous connaissons bien dans le manga de Seraph of the End fait une apparition en la personne de Shinoa enfant. Kureto montre de plus en plus ses ambitions et il ne recule devant rien ! Pourtant même si entre Glenn et lui, c’est loin d’être l’entente parfaite, chacun fait quand même confiance à l’autre au-delà de leurs clans respectifs. Aucun des deux ne se laisse démonter face à la répartie verbale de l’autre. La tension est toujours palpable entre eux même si Glenn a pleinement conscience qu’il est encore trop faible pour pouvoir s’attaquer directement à Kureto.

De nombreuses révélations rendent la lecture passionnante. Nous avons désormais toutes les informations concernant le passé de Mahiru et son lien avec Glenn. Nous découvrons également ses recherches sur les armes démoniaques et sa volonté d’aller au bout de son objectif quitte à perdre son humanité. De son côté, Glenn va devoir faire des choix qui seront certainement douloureux... Cela promet pour le prochain tome surtout avec une telle fin !

Côté édition, elle est de qualité. De magnifiques illustrations en couleurs figurent au début du tome et plusieurs illustrations en noir et blanc sont incorporées dans les chapitres. Elles sont réalisées par Yamato Yamamoto qui dessine le manga d’origine Seraph of the End. Alors que pour la version manga de Seraph of the End Glenn Ichinose, les dessins sont de You Asami.

Je précise que l’on peut lire le roman sans avoir lu ou vu les adaptations manga / animé de Seraph of the End mais c’est sûr que c’est mieux si vous connaissez déjà l’histoire avec ce qui se passe après la chute de l’humanité et l’avènement du règne des vampires... Seraph of the End Glenn Ichinose la catastrophe de ses 16 ans se déroule avant ces événements dramatiques mais l’heure fatidique approche à grand pas !

Je viens de commencer la lecture du T 4, je vous en parlerai donc bientôt !

Le T 7 sortira d’ailleurs le 30 août prochain.

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 24 juillet 2019.

Editeur

Kana