Otaku Otaku - T 11


Le guide officiel de l'otaku amoureux.

Avis

Une belle conclusion avec le dernier tome d’Otaku Otaku qui fut une réussite à chaque tome. Chaque personnage a évolué au fil de l’histoire et nous ont bien fait rire. Autant dire que cette bande d’amis otaku va nous manquer.

A noter que le premier tirage de ce tome bénéficie d’une jaquette réversible avec le couple Hirotaka / Narumi adultes sur une face et enfants sur l’autre. C’est ce couple que nous retrouvons essentiellement à l’honneur dans ce volume. Nous découvrons ainsi leur première rencontre à l’école, puis leurs retrouvailles au travail et leurs pensées lorsqu’ils ont décidés de former un couple atypique. C’est très amusant à suivre. Bien que c'était parfois difficile pour eux de se comprendre et de communiquer, leur lien s’est pourtant bien resserré au fil des mois. Hirotaka s’est peu à peu ouvert sortant de son cocoon solitaire de gamer, communiquant un peu plus avec son frère Nao à qui il donne des conseils pour jouer aux jeux vidéo. Il a permis à Narumi d’assumer peu à peu son côté otaku même si elle ne souhaite pas encore s’exprimer ouvertement sur ce sujet au travail de peur d’être jugée. La présence de l’autre a vraiment été bénéfique pour eux. Ils ont eu de la chance de se rencontrer enfants et de se retrouver en tant qu'adultes. 

Le nouveau couple Naoya / Kô est attendrissant, ils restent gênés et timides lorsqu’ils sont ensemble qu’ils nous font bien rire tellement ils rougissent. Le lecteur peut imaginer qu’il leur faudra du temps pour assumer en public être en couple…

Hanako / Tarô sont moins présents mais nous découvrons néanmoins que leur nouvelle vie s’annonce sous les meilleurs auspices.

La postface nous donne des indices sur l'avenir du couple Narumi / Hirotaka. Par contre, c'est frustrant de lire que pour les autres couples c'est seulement publié dans la postface de l'édition limitée japonaise, du coup nous ne savons pas ce que l'avenir leur réserve.

Les graphismes sont toujours aussi plaisants, les visages sont expressifs. Le découpage des planches est efficace.

L’édition est de qualité. Le premier chapitre est entièrement en couleur. J’adore lire les petits commentaires en bas de chaque page, cela correspond bien aux planches. 

C’est une excellente série à lire et / ou à relire que vous soyez otaku ou non ! 

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 27 juin 2022.

Editeur

Kana
Merci aux Editions Kana pour cette lecture en service presse.