Kaiju n°8 - T 5

Kaiju n°8 - T 5

Démasqué et capturé par les Forces de Défense, qui le considèrent comme une menace, Kafka se trouve face au directeur Isao Shinomiya, venu en personne procéder à son exécution. Malgré ses efforts pour prouver sa nature d'être humain, Kafka perd rapidement la maîtrise de son pouvoir face à la puissance du Kaiju n° 2. Parviendra-t-il à reprendre le contrôle avant qu'il soit trop tard ?

Avis

Une excellente lecture riche en action avec le T 5 de Kaiju n°8. L’histoire s’intensifie de plus en plus pour notre plus grand plaisir. Nous ne nous ennuyons pas un seul instant et les combats sont intenses.

Avec la fin du tome 4, nous étions impatients de découvrir la suite car une étape a été franchie pour Kafka. Dès la première page, nous plongeons dans l'action !

Capturé par les Forces de Défense, Kafka est en très mauvaise posture face au Directeur Isao, qui ne le considère pas comme un humain d’autant plus que Kafka perd le contrôle de son pouvoir. Son destin se joue à un fil face à la puissance du Kaiju n°2. Parviendra-t-il à sauver sa peau en reprenant le contrôle de son corps ? Représente-t-il une menace pour le monde ou bien peut-il prouver qu’il peut au contraire sauver l’humanité ? Quelle décision va prendre le Directeur Isao ?

Un nouveau personnage entre en scène avec le commandant de la première unité des forces japonaises, Gen Narumi. Celui-ci a un caractère bien particulier, c’est le meilleur des combattants mais il a un visage complètement différent dans sa vie personnelle. En effet, c'est un geek qui joue aux jeux vidéo, collectionne les figurines... C’est amusant de voir ses réactions mais une chose est sûre, il sait ce qu’il veut et il est efficace. Cela promet pour la suite ! Kikoru prend également de plus en plus d'importance, son personnage est parfaitement maîtrisé et approfondi. Sa nouvelle affectation lui sera certainement bénéfique, en tout cas, elle est déterminée à en découdre avec les Kaiju. Elle est aussi un soutien important pour Kafka.

Les combats sont nombreux et ils sont bien mis en scène. La tension est palpable à chaque instant et le lecteur est tenu en haleine vis-à-vis des événements qui se déroulent sous ses yeux.

L’histoire est bien rythmée, le suspense est présent. L’entrée en scène de Gen amplifie la dynamique de l’histoire et relance encore plus le scénario.

Graphiquement, c'est une vraie réussite. Le découpage des planches est efficace et les visages des personnages sont expressifs.

Je suis donc conquise par cette série. Vivement le prochain tome !

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 7 juin 2022.

Editeur

Kazé
Merci aux Editions Kazé pour cette lecture en service presse