Angolmois - T 4

Angolmois T 4
Les Mongols ont débarqué sur la plage de Sasu et l'armée de Tsushima contre-attaque en lançant une attaque nocturne. Ils repoussent le chef ennemi, Fuheng Liu, et traversent l'île afin de retourner à la capitale où se trouve la base de leur armée. Contre toute attente, la capitale est la proie des flammes ! Les Mongols dominent sur tous les fronts, Jinzaburô Kuchii est dos au mur !

Avis

Ce 4e tome d’Angolmois est riche en rebondissements et l'histoire se bonifie de plus en plus au fil des tomes. 

Par contre, ayant vu l'animé après la lecture des deux premiers tomes, je me suis fait spoiler car il est fidèle au manga. Ce tome correspond aux épisodes 5 et 6. Je n'ai donc pas été surprise du déroulé des événements mais j'ai beaucoup apprécié ma lecture.

Après avoir vu la capitale en flamme, l’armée de Tsushima doit se replier mais elle est poursuivie par des Mongols. Jinzaburô a bien l’intention de résister malgré la différence d’effectif et d'armement. Parviendront-ils à tenir tête aux envahisseurs ? Trouveront-ils une tactique pour les contrer ? Le combat risque d’être difficile et des pertes sont inévitables, ce qui intensifie davantage le récit. Il y a plusieurs scènes très fortes. Nous assistons à un combat quasi-désespéré. La tension est palpable à chaque instant ! 

Dans la deuxième moitié du tome, nous découvrons un flashback de l’époque où Jinzaburô était encore un vassal deux ans auparavant. Nous avons ainsi plusieurs informations intéressantes sur ce qui l’a conduit dans sa situation actuelle. Nous percevons également les intrigues politiques et la préparation de la lutte contre les Mongols. C’est bien amené et nous avons quelques réponses à nos questions par rapport aux divers événements autour de Jinzaburô.

Les personnages sont toujours aussi charismatiques. Teruhi est vraiment une femme forte, elle parvient à garder son sang-froid dans des situations délicates. Jinzaburô est un meneur d'hommes ayant une excellente capacité d'analyse permettant rapidement de mettre au point une stratégie. Yajirô est désormais déterminé de se battre alors qu'il a plutôt un tempérament défaitiste. L'apparition d'un personnage important dans les dernières pages va bouleversé les projets de Teruhi et de ses compagnons.

Graphiquement, le style est détaillé et fin. Les visages sont expressifs et les nombreuses scènes de combats sont bien mises en scène. C’est bien rythmé. Le découpage des planches est efficace. 

L’édition est de qualité avec la belle dorure sur le titre. Nous avons une présentation des personnages au début du tome, ce qui est vraiment bien utile.

Si vous aimez les seinen historiques et les batailles, n'hésitez pas à vous lancer dans cette série qui vous plonge bien au cœur de l’invasion mongole.

Note : 4/5

Rédigé par Sylvie. Article mis en ligne le 11 juillet 2020.

Editeur

meian

Merci aux Editions Meian pour cette lecture en service presse.